Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  klems le Mar 23 Mai 2006 - 2:44

hâte que tu racontes ça oncle Fab! petite nostalgie, je pars à la PSWC demain...un an deja!!! Shocked

klems
Freerider

Nombre de messages : 1119
Localisation : Pérou
Date d'inscription : 14/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  Mr.Papillon le Mar 23 Mai 2006 - 6:52

nous sommes toutouiii... cheers

Mr.Papillon
Gnar Shredder

Nombre de messages : 354
Age : 25
Localisation : Rimouski
Date d'inscription : 15/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  Ric le Mar 23 Mai 2006 - 9:55

yeah man!! keep it up. PAs si pire 7e kand meme. Ca doit être a cause que ta pas mis tes protecs Razz
Tant pis, tu feras meilleurs resultats la prochaine fois

Ric
Gnar Shredder

Nombre de messages : 325
Localisation : A-Town
Date d'inscription : 14/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  -- le Mar 23 Mai 2006 - 11:01

Je suis content de mes slides. C'est juste dommage que je sois tombé à la sortie des combos (quand je vous dis que c'est important de rester debout et de rouler out of your slides) parceque dans mes semi-finales j'ai fais de belles slides.

Mais bon....nous vivons dans un monde de stand up slide (Noah qui gagne en faisant des 180 F et 180 B ainsi que de simples mais superbes 360 bien exécutés), Chris Dhal fidèle à lui même nous a offert des slides avec son casque accoté par terre, ainsi que des slides sur les genoux comme quand on tombe dans une rampe, et puis les autres ont juste reussi à ne pas tomber en executant des petits classiques.

Calice, kestuveuxquejetediseonenestrenduàça.

C'est pu du skte là....mais c'est pas grave! Mission accomplie: j'ai fini dans les 10 premiers et je me suis quand même amusé.



Bon, les récits:

Pas de chiotttes, pas de super marché (épicerie ou autre) à moins de 15 minutes de bagnole, 20$ pour un camping pas de douche ni d'arrivée d'eau, pas de déjeuner avant les contest, pas de transport révu pour ceux qui n'ont pas de bagnoles, bref, barbarian style. Pas d'explications sur le principe de la compétition de slide, pas d'avertissement avant la fin de celle-çi, des camions sur le parcours du slide contest, trop de monde qui vole les runs, bref...place à l'amélioration. D plus, le jugement était donné à Cliff Coleman, deux parfaits inconnus + Kludy (Dh dude) comme 4 ieme juge. M'enfin....il y a des gars qui nous ont donné de sacrées slides ( Andre, Arizona) et qui sont passé dans l'ombre de ceux qui connaissainet déja les juges. Pas cool. Il aurait dû être des premiers. Sinon, bin, j'ai gagné un magazine pour les fumeux de pot qui trippent sur les posters de fleurs de canabis boostés de HC, un t-shirt qui affiche fierement que je suis amateur de waterbong et de vaporizator, une carte postale avec des graines de pot, pis oOooh, des stickers. Elle est ou la poubelle déjà?

Anyway.

DH!

La, tu parles. Les gars se sont donné à fond. 130 inscrits. 12 a 14 blessés dont deux cervicales. Un départ vers l'hopital en helico. Des descentes toute la journée, des crashs toutes la journée (le peuple veut un cirque et du sang, Cesar) et en plus une fine pluie pour venir epicer la dernière descente. Chaput, avec sa luge buttboard de l'espace, qui menait la course de manière indécente par la disatnce entre lui et les autres courseurs, a rempli sa mission de donner un bon spectacle: un crash de pleine force dans le crash corner alors qu'il affichait deja un retard sur ses competiteurs. Magnifique! Il se relève, amorce le troisieme virage et BOOUM pour un rappel. Dommage parcontre: epaule disloquée. Ah well, shit happens!

Ppour le nom des finalistes: www.coastlongboarding.com. Je ne m'en souvient jamais.

Party de fin de contest:

On m'avait parlé du légendaire show et du party du camp. Bon, à savoir que de un, la salle du concert etait à 15 minutes de char quand tu es SOBRE, que les groupes punks étaient euh comment dire, punk, pis que le mosh pit éttaiy loadé de violent comme je n'ai jamais vu dans des shows punks, même pas en Californie. Du sang du sang, le peuple veut du sang. Bref, pas long qu'on etait dehors, en auto en direction du camp.

Une chance que nous sommes arrivé. Le feu du party ne décollant pas, je décide de prendre le controle: tassez vous sti je vais vous montrer ah bin voila, tiens, c'est parti "yeah good thing we have a guy from the east coast to show us how to lite a fire", mes shows de la st-jean m'auront finalement été profitables. Une chance qu'un des participants a une bonne radio. On fait peter du Bob Marley, l'ambiance commence à être bonne.

Shit. La musique arrête. Oh non le punk musique embarque. Oh oooo. L'indien qui someille dans chaque être humain renait de ses cendres. Les petits guerriers commencent les sauts par dessus le feu qui brule déjà gaiement avec plus de 6 pieds de hauteur. Niko Desmarais et moi posons nos paris ur le temps que cela prendra avant de voir un imbécile tomber
dans le feu. Nico vise sécure en disant 10 minutes. Je suis à dire que je le trouve très optimiste de mettre son dead line si tard dans le temps, je m'apprête à placer un "5 minutes max" lorsque notre ami WILL BRONSON se lance en compagnie d'un pote dans le feu, mais dans la main. Seulement voila, Will ne se rend pas jusque de l'autre côté...

Le voila à rouler dans le feu, Yann OUT OF NOWHERE se precipite pour le tirer de sa mauvaise posture. Will roule hors du feu, Yann qui est déja dans son elan est frappé de plein fouet par un autre samaritain qui a eu la même idée que lui. Bref, les deux entrent en colision, explosion de biere (ils avaient tout deux leur verre dans les mains) lorsque qu'un troisième super hero sort de nulle part en courant et en se joignat au groupe désorganisé. Trop bon. Comme dans les films.

Will se relève, bien chaud (hehehe, pas mal le jeu de mot), et les gens se precipitent pour connaitre son étât. Ses jambes (mais alors la, au COMPET) ne sont plus que lambeaux de chair, bulles douloureuses et noircissures assez costaudes. Les poils de ses jambes sentent encore le poulet grillé, et Will affiche maintenant une coupe de cheveux digne des films comiques lorsque l'on ouvre un paquet et que celui-çi explose. Une sorte de mi-affro sur e côté droit, mi-spiked hair mohawkscde l'autre, des mains brulées et des chips de peau qu'il s'enlève en jouant au costaud.

"I still have 4 other layers of skin, im ok, trust me i know, i am a firefighter"

No comments. Je vais changer les piles de mon détecteur de fumée à mon arrivée à Montreal.


Quelques minutes plus tard, dans le bois, ce n'est pas les fêtards que l'on entendait, mais bien les gemissement d'un gars qui a voulu se la jouer dure.

DB05 se termine sous la pluie nocturne, mouillant tentes et cadavres de saoulons laissés içi et la sur le terrain des Lions de Danger Bay. Retour vers Vancouver, suite des évenements plus tard!

Comme ils disent la bas: Get her done.

--
Rider

Nombre de messages : 6149
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 13/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  -- le Mar 23 Mai 2006 - 11:03

Ah, pis un 6 pack de biere Labat Bleue se vend 14.50 ici...

Mad

Montreal 20000 points
Vancouver 3 points

"Je m'en retourne à Montriiiiiiiialllll"

--
Rider

Nombre de messages : 6149
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 13/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  Pierre le Mar 23 Mai 2006 - 11:15

Esti qu'ils sont crinqués au BC...

Cool story F.
Le pire dans cette histoire c'est que c'est vrai que Will est pompier à Santa Fe... maudite boisson!

_________________
Ride more, post less

Pierre
Administrateur

Nombre de messages : 2895
Age : 54
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 13/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  -- le Mar 23 Mai 2006 - 11:45

Freerides rocks.

Tanx Pierre. On se voit à mon retour!

-F

--
Rider

Nombre de messages : 6149
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 13/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  klems le Mar 23 Mai 2006 - 12:14

Laughing Laughing Laughing Laughing
merci Fab pour l'anecdote Chapusienne, c'est exactement ça que je voulais entendre (domage pour son épaule par contre, ça c'est moins drôle Confused ), enfin j espere qu'il avait mis autre choses que son super lycra supra moulant en vinile inutile to crah ça brule avec la chair du Top challenge Rolling Eyes

klems
Freerider

Nombre de messages : 1119
Localisation : Pérou
Date d'inscription : 14/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  klems le Mar 23 Mai 2006 - 12:16

la suite est encore meilleureeeeeeeeee Laughing Laughing Laughing Laughing

klems
Freerider

Nombre de messages : 1119
Localisation : Pérou
Date d'inscription : 14/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  JF le Mar 23 Mai 2006 - 16:36

Razz merci Fab, c'est bon d'avoir des nouvelles...
Tu reviens dans le même état que moi l'an passé.
Ils ont un style différent les coastlongboader. c'est vraiment longboarding or die plus que longboarding and smyle...
Domage pour Chaput...

JF
KebbeK Team Rider

Nombre de messages : 235
Localisation : Laurentian mountain baby
Date d'inscription : 13/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  -- le Jeu 25 Mai 2006 - 22:40

Jour 7-9-11-3
Nitelife 7-8-9 etc

Ok. C'est bien beau s'amuser avec les jouets, mais faut revenir à la realité hein! Alors quoi de mieux que de sortir en boite, le soir, dans la magnifique ville nocturne de Vancouver.

Community

Mon "coloc" actuel qui me sort ce soir est gai, mais me rassure que ou nous allons c'est bar mixte.

Crowd mixte, mais drole de cocktail. Cock, tail.

L'art de danser sur un speaker, entouré de superbes filles, qui se dandinent devant des gais qui se font des trips à 4 pas de trouble y en a pour tout le monde.

Choc.

C'est VRAiiiiiiiiiiment pas le Roy Bar. Le ratio gars-fille est de 65% feminin, mais le ratio homo de la place est de 90% pour les gars, 5% pour les filles. Je ne suis pas bon en math, ni en économie (mon prof tchekoslovaque qui fût surement un des derniers à utiliser la règle pour autre chose que de mesurer des pouces me dit un jour, lors de mon examen mi-annuel, que mes notes etaient aussi divertissantes que la Bourse, montante, descendante, mais qu'indéniablement, je m'en allais vers le crash) mais là le compte est bon. Je suis dans un Harem. Non, sur l'ile des plaisirs des 12 travaux d'Asterix. Ou encore dans le jardin d'Eden, pis les pommes sont pas mal grosses et bien prêtent à être croquées if you know what i mean. Ya de la poire, des ananas, du kiwi, sti, je suis dans le carnaval de Rio.

Montoya serait fou.

Je ne suis pas danseur, le rythme pis moi c'est cool, pas de trouble, mais bon, kestu veux, je suis gêné de ne pas être à la hauteur de Mc Hamer, alors je me saoule au comptoir. En fait, je suis en train de commander mon premier "Eye Ball" (Gin & Lime juice & Soda) à 2$ (!! ca va aller mal plus tard) que je me fais accrocher par deux anglophones (surprise) bien saoules, qui se mangent la face en prenant bien le temps de reflechir en tournant 7 fois, regarde il nous regarde ok ouf pas besoin de mettre la main dans les culottes on va vers lui. Je suis soudainement une paterre d'Anglosaxones emèchées. Tst de pressieurisation ou atterissage négligé des ses gros seins sur ma poitrine, approche de la bouche vers l'oreille pour entamer la discussion, elle connait le chemin, une pro, bonne intonation de la voix feutrée avec le souffle chaud (une chance que nos sources olfactives ne se retrouvent pas dans nos oreilles également, ce serait surment une terrible experience en ce moment) et me demande à coups de 5000kilos pascals:

"WHATS YOUR NaaAaaaAaaaame???"

Je me la joue franc joueur.

"Fabrice"

Je redoute toujours de dire mon nom à un anglais. Ca sonne toujours comme Fabulous ou Febreeze dans leurs oreilles, allez savoir pourquoi.

"Fa what?"

L'autre fille qui est reste derrièere sa copine est une salope. Elle convoite déjà le travail de sa partenaire de speaker, tout ça, sans que l'autre ne s'en doute. Elle me sort la carte des yeux cochons (ca ressemble plus à un lézard qui focus sur deux mouches en même temps) et elle me fait la comédie animale avec des coups de canine sur sa levre inférieure. Dans deux minutes elle va se donner des claues sur les feeses pis se pincer les mamelons.

Lucy France Jones, accompagnée de Chiuahua del sexo.

J'esquive les mains qui tentent de prendre les miennes en baragouinant n'importe quoi quand elle me demande de lui parler en français parceq'elle trouv cela sexy.

Mais ou est donc Yann quand j'ai besoin de lui...

Vous croyez que j'en ai par dessus les bras? Pff. Attendez.

"HEEEyyyyy my name is Staaaaaaanley im from BRitooool England"

Le gars a 56 ans, est habillé comme un Hooligan du Manchester Football Club, et a mangé des papillotes d'ail, pas de crise cardiaque en vue, mais un bide qui rendrait jalouse une femme enceinte dans son neuvième mois c'est pour bientôt c'est un beau gros garçon qui aimera le foot. Mélangez le tout avec une bonne bière noire, there ya go. Jean Paul Gauthier version Taverne.

Je suis un rocher ou s'échoue tout les navires à la dérive. Sti. J'ai pas l'air d'une sirène il me semble?? Freak magnet.

Nana Mouskouri Jones (elle a sa coupe de cheveux) pratique ses katas de cruise de bar, mais elle se frotte au Bruce Lee des tavernes.

Je suis à bout d"idée pour repousser ses approches..tout comme celle du gros anglais qui commence à entamer l'hymne du Manchester machin.

J'ai tout tenté pour me débarasser des intrus...rien ne fonctionne. Soudain, une idée de génie.

Et là, Brousseau, rapelles toi de ce truc, il fonctionne à tout coup:

"WOULD YOU EXCUSE ME, I NEED TO GO TO THE WASHROOM" que je leur dis.

Wow. Un classique de fille livré chez vous mamselle.

Echec et Mat. Je suis libre à nouveau.

Ooh 'es pas vrai? Une autre cascade de filles. Il doit y avoir un club secret de filles qui se vouent à vouloir remettre les gais sur le droit chemin, et ce, par toutes les manières possibles. Le seul hic, c'est que je ne suis pas gai...mais je suis en couple, alors quand je resiste, bin elles s'énervent tu vois et posent de meilleurs mises en s'exibant ou se ...

Serieux, c'est une place de fou.

Je me casse. Ya des osti de limite...

Je ne me retourne même pas. Je marche vers la porte et ZOooou im OUT OF HERE!

Trop c'est comme pas assez comme disait ma mère.


Morrisey

Superbe! Sauvé sera ma soirée grace à ce repaire de tatooués et de belles Suicide Girls Rockabilly style. La musique est bonne, le barman me conseille une sacrée bonne bière, tellement délicieuse que l'excès du dit houblon m'a fait perdre le nom.

Je suis resté au comptoir sur mon tabouret toute la nuit, le show et l'ambiance etant satisfaisant pour mon petit cul d'hetero en couple heureux.

Drake et Cambie Strt. Je vous le conseille fortement.

Je sors ce soir. Il y avait présentation de film longboard chez un gars ce soir, mais c'est trop loin et j'ai pas envie de me claquer le trajet. Ce soir, je testerai le

Lucy Mae Brown...

Cheers!

-F

--
Rider

Nombre de messages : 6149
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 13/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  sarah-jade le Ven 26 Mai 2006 - 2:50

jaurais tellement plein de choses a dire sur ton message..surtout la passe ou tu parle des filles dans les bars, j'en reviens...en tttkkkk nice recit

sarah-jade
Carver

Nombre de messages : 127
Age : 31
Localisation : Varennes
Date d'inscription : 23/08/2005

http://spaces.msn.com/sarahjade12/PersonalSpace.aspx?_c01_blogpa

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  ulk le Ven 26 Mai 2006 - 2:56

Quel talent de conteur Laughing Laughing On s'y croirait thumleft

ulk
Carver

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 23/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  Mr.Papillon le Ven 26 Mai 2006 - 6:46

C vrai.. lol MEchat trip... Razz

Mr.Papillon
Gnar Shredder

Nombre de messages : 354
Age : 25
Localisation : Rimouski
Date d'inscription : 15/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  Ric le Ven 26 Mai 2006 - 14:31

Fab tu devrais aller conter des contes pour enfant dans une bibliotheque. C"est trop beaux des recits, commence un livre et tu fais fortune assurément Razz

Ric
Gnar Shredder

Nombre de messages : 325
Localisation : A-Town
Date d'inscription : 14/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  sarah-jade le Ven 26 Mai 2006 - 15:35

jy conseil pas d'aller raconter ca a des enfants hahaha

sarah-jade
Carver

Nombre de messages : 127
Age : 31
Localisation : Varennes
Date d'inscription : 23/08/2005

http://spaces.msn.com/sarahjade12/PersonalSpace.aspx?_c01_blogpa

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  Brousseau le Ven 26 Mai 2006 - 15:41

haha trop bon Laughing

Mais y sont fou c'est BCois

Brousseau
Surf de la rue

Nombre de messages : 478
Age : 27
Localisation : Montreal-Est(Anjou)
Date d'inscription : 18/09/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  AJ le Ven 26 Mai 2006 - 22:31

Brousseau a écrit:haha trop bon Laughing

Mais y sont fou c'est BCois

Brousseau, y'en a des cas comme ca dans toutes les grosses villes metropolitaine, meme a Montreal affraid

J'ai deja passer des nuits comme Fab, au Unity ou le Parking. Ca fait changement du FUZZY DE LAVAL puker

AJ
I play a Gearhead on the intraweb

Nombre de messages : 6209
Localisation : Laval
Date d'inscription : 13/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  -- le Sam 27 Mai 2006 - 2:04

La faune BC'ienne

Les gens son gentils, polis, courtois, et le klaxon est içi une arme de destruction massive. Pas etonnant que la communauté animale, la vraie, ceux qui se sentent le cul sans devoir être polis pis c'est pas grave si la langue passe un coup rapide, soit tout aussi "west coast attitude".

Mes premières rencontres étaient planifiées par le S.A.S.V.A.S.(Syndicat des animaux sauvages de Vancouver en art scenique et touristique). Ils mettent toute la gomme quand il sagit de nouveaux touristes. On sort la première ligne: Les Aigles à tête blance. Top Gun des oiseaux, les deux volatiles survolent paisiblement au dessus de nos têtes en suivant une chorégraphie bien élaborée.

C'est magnifique.

Par içi messieurs dames, la suite du spectacle.

Ren de trop dépaysant, un chevreuil qi se bouffe de l'herbe sur le bord de la route. Le comité des chevreuils du compté de Pender Harbour savent qu'ils ne font pas le poid face aux mascotes de l'oncle Sam, mais ne sont pas dénudés d'imagination pour se mettre en valeur. Pas con le cervidé. Ya la mer, les beaux arbres, le superbe panorama des rockies, ya plus que se la couler douce et jouer le figurant. Pas trop dificile, surtout quand ce n'est pas la saison de la chasse.

C'est pas compliqué. Comme dans une classe de niveau secondaire 3. Si t'es pas beau, bin du moins que t'es pas celui qui a la coupe de cheveux qui tue, le look d'enfer qui te permet de mettre du rose sans te faire casser la gueule en Alberta, alors tu te place toujours près d'un moins joli que toi et c'est gagné. Les Herons se la joue Hot Shot sur les plages de Kitsilano près des mouettes qui n'ont qu'une envie, lui défoncer la tronche et piquer sa bouffe. Pose classique de la patte pliée, coup étiré, regard de chasseur, un coup de bec précis et TAC un superbe poisson argenté se débat pour sa survie mais trop tard. Dailleur, au niveau du syndicat des animaux, les poissons devraient revoir leur affaire, c'est pas moi le pro mais bon...Enfin bref, une fois le poisson digéré, il se retrouvera au mieux dans la chaine alimentaire en se faisant chier par la bestiole au dessus de la mer, ou encore au pire sur le manteau d'un gars comme moi qui regarde la dite scène.

Ca pue, c'est dégueulasse, pis le couple à côté de moi trouve cela vraiment drôle. Trop. De toute façon, je dois rentrer à la maison, il est tard.

Le show n'est pas terminé, ya des rappels. Un rat traverse la rue en courant, un chat le suit au même pas mais de manière furtive. La nuit de travail du rongeur ne sera pas trop longue. De retour à la maison, je me fais un thé que je vais siroter à l'exterieur en observant la pluie qui tombe encoe et encore.

Vancouver, c'est cool et c'est relaxe. Mais pas autant que mon ami masqué. un raton laveur se retrouve soudainement à mes pieds. Maitre de l'illusion, mais pas le roi de la discretion. Si on avait pu se parler, cela aurat sonné ainsi:

R-"Hey dude, whats goin on here tonite?" dit le raton en marchant avec une petite demarche hip hop. Attention au dos, cela provoque des complications cervicales.

F-"Heu, t'es un raton laveur pis t'as pas peur de moi?"

R-"Hahah. Vous êtes tous pareils vous les gens de l'Est du Canada. Bon bin esxcuse moi j'ai une poubelle à dechirer pis crisser à terre pour me faire une petite bouffe...

-F


Dernière édition par le Sam 27 Mai 2006 - 2:10, édité 1 fois

--
Rider

Nombre de messages : 6149
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 13/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  sarah-jade le Sam 27 Mai 2006 - 2:07

Laughing

sarah-jade
Carver

Nombre de messages : 127
Age : 31
Localisation : Varennes
Date d'inscription : 23/08/2005

http://spaces.msn.com/sarahjade12/PersonalSpace.aspx?_c01_blogpa

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  Claudia le Sam 27 Mai 2006 - 10:41

5 chevreuils
4 mouettes
3 hérons
2 rats

et...

UNE SOURIS VER-ER-TE!

alien

Claudia
TC Modératrix

Nombre de messages : 331
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 12/09/2005

http://www.topchallenge.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  switch le Lun 29 Mai 2006 - 17:39

AJ : excepté qu'au Unity c pas vraiment mixte, une des mes ex était bi et j'ai pas vu de filles cruiser autres choses que des filles. Domage.. Rolling Eyes

F : Nice fucking night life, ouf, on rêve toujours de ces soirées la quand on est sélibataire et c toujours quand on est en couple que ça nous tombe dessus. J'me dit qu'un jours on vas pouvoir être une plus grosse gagne et aller faire la vie de rêve en compétition avec le crew de mtl, j'aurais trop aimé voir la face des riders de mtl dans la situation. PARTY wooop woop hands up thongs down. rabbit

switch
Street Rider

Nombre de messages : 1291
Age : 38
Localisation : Downtown Montréal
Date d'inscription : 13/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  -- le Lun 29 Mai 2006 - 21:30

Ride vous avez dit ride?

Je connais mieux le centre-ville de Vancouver que le plus vieux des citafins de la dite métropole. Bon, le nom des rues, je connais les plus connues et les artères principales, pour le reste on oublie, mais en skate...attention.

Ma journée à commencé super tôt.

C'est maintenant prouvé. Chaques pays possède sa creature qui se charge de la lourde besogne de reveiller l'ouvrier. Au Costa Rica, la nuit sera enveloppé d'un subltile chant de singes hurleurs (en vrai, la première fois que j'ai entendu cela pendant la nuit, je croyais que j'étais dans le pire film d'horeur et que mon corps serait surement retrouvé au matin déchiqueté par une bête féroce dans la jungle) ainsi qu le coq qui se charge de dire à ses poules qu'il sera en forme mademoiselle atttention ca va chauffer, le Mexique ses Craocas (je sais pas comment écrire le nom de cet oiseau) et au Canada jai nommé Naya, la chienne de mon hotesse. Ce cleb se spécialise dans l'estampage de museau nocture dans la face du gars qui veut juste dormir. Cela la fait marrer je présumme. On a tous nos gags. Bref, 5h30, fuck off, je me lève pis je pars en skate vers la mer.

Superbe idée.

Le panoramique est à couper le souffle, la brume matinale est subtile, elle ne fait qu'envelopper l'espace et donne une superbe palette de couleurs teintes bleutées. Toujours pas de baleine. Il doit y avoir des heures supplémentaires au Saguenay, ou un special sur la queue de rorqual à Shangai.

Direction Centre Ville, cela doit être mort à cette heure-çi. J'aurai les rues de la métropole à moi seul. Effectivement, dead land.

Les ruelles, les grandes artères, tout, mais alors vraiment tout est pratiquable sans danger. Fuck, si vous etiez içi...

J'ai observé la faune humaine re-envahir lentement la ville au rythme d'un dimanche grisatre, identique à toutes les journées des deux dernières semaines. Where is the fucking sun calice? Bah, another day in Vancouver...j'ai pas à me plaindre, pas comme cette horde de gens qui protestent contre l'extradition des immigrants, et ce, sans vraiment se soucier des raisons données.

Je me joins au groupe, Montoya est dans mon esprit, im fighting for you bro. Je suis au milieu de philipins, d'argentins, mexicains, cambogiens, etc etc. Tout y est. Même le punk qui se fait plaisir en criant NO NO NO NO FUCKIN WAY NO NO NO I WONT GO AWAY. Je sortirais ma guit', un petit beat pis hop, "we are the world" version punk rock. La manifestation se termine devant le Vancouver Art Institute, ou sont attablés des joueurs d'echec Urban Extreme. Yeah. Un tableau en tissus, des horloges ghettos qui marchent à moitié pis qui font sacrer les autres qui perdent, des 'Huuuumps" pis des "Ooohpf" pis des "tchecmate" pis des fuuuck.

Instructif. Je me souvient encore de quleques coups de départ...je me tenterai contre mon beau frère. Il m'avait humilié avec une violente attaque de 2.7 minutes je crois. Pathétique. Vengeance!

Je rencontre Sean Mc D, un gars de Victoria connu sur Danger Bay, lets go ride man, i know a few places. On abombé la ville. Toutes les pentes, speed urbain, je suis prêt à re-enfiler mes trucs de Dh pour me sentir à l'aise quand je serai à Montreal. We'll see. Fatigué du trafic grandissant, nous decidons de partir vers New West Skatepark. TrooOOOoop bon. Je n'ai jamais roulé aussi vite dans un bowl, un parc, m'enfin, non-stop. Pas du tout comme le bois, des belles lignes, du gros speed, des front des back, arg je trippe.

Merde.

Classique.

Il commence à pleuvoir.

Fuck it, je rentre ce soir, je tenterai de rejoindre Yann demain...il ride avec les boys de North Van je crois...

Le lendemain en question arrivé...

Pas de nouvelles de personne, c'est fuckin mort, de la marde, je suis tanné de cette pluie incessante et impromptue, je veux de la ride et du soleil...

Je reussi à parler à Dan de LBC Shop qui me dit qu'ils sont la (les boys) prêt à partir pour WEST VANCOUVER NORTH SIDE. Paradis je vous dis.. PARADIS! Après une route de 2hres pour me rendre sur le spot de départ, nous sommes en route pour une journée de type Outremontoise messieurs mesdames attention j'ai du cash pis je chiale si cela me tente parceque je paye des taxes. Bref, apres 2h de plaisir, la grosse blonde qui se saoule au vin sur la terrasse de la grosse maison nous fait partir. Pas de brulage de spot, on part.

Direction maison, la journée a passé super vite.

Bref...ce furent mes deux dernieres journées!

Ce soir, ride au centre ville, demain des bye bye au monde d'icite, pis apres... LA MAISON!!!

LA MAISON!!!!

Ahh. enfin....

J'avais hate de revoir ma douce, ma petite chienne, pis vous! Ma gang de Montreal.

A bientot...j'espere que cela vous a plu!

-Fabrice

--
Rider

Nombre de messages : 6149
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 13/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  Julie le Lun 29 Mai 2006 - 22:09

Hey merci pour ce beau récit de voyage.... tu m'as bien fais rêvée! Comme on le disait si bien plus tôt t'as des talents de compteur cher Fab... à suivre au prochain voyage!!! Wink

Julie
Surf rider

Nombre de messages : 625
Age : 39
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 15/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  Brousseau le Lun 29 Mai 2006 - 22:27

Trop bon Fab, merci de nous faire voyager un peu, nous qui ne peuvent ce le permettre.

J'espere que tu va nous rapporter des photos Razz .

On se voit sur les pentes thumleft

Brousseau
Surf de la rue

Nombre de messages : 478
Age : 27
Localisation : Montreal-Est(Anjou)
Date d'inscription : 18/09/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger Bay: Carnet de voyage de Fab

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum